1 Cole Swensen Fantôme

Encore une poème de Cole Swensen traduit par Jean René Lassalle qui évoque les fantomes. Cette traduction provient du site Poezibao :

http://poezibao.typepad.com/poezibao/2018/02/anthologie-permanente-cole-swensen-gravesend-par-jean-ren%C3%A9-lassalle.html

 

Ce que les fantômes

veulent a considérablement changé à travers les siècles.              Autrefois ils

désiraient qu’on pardonne


ou comprenne             comment les prières retombaient            dans les

interstices ; jadis ils

 



veillaient auprès des insomniaques          parlant doucement psalmodiant

presque           procurez-moi


qui vient réclamer        un autre accès             mais nos propres        

fantômes, les plus récents

 



demandent peu            ils ne font que vaciller sur les seuils, une porte         

peut les vider


et la pièce au-delà        ils n’en veulent pas              ce qui cause une grande

douleur



Source : Cole Swensen : Gravesend, California University Press 2013. Traduit de l’anglais américain par Jean-René Lassalle.